Alors « Alph Lauren 3 », ça vaut quoi ?

Après 2 années consacrées principalement à sa marque, l’un des meilleurs techniciens du Rap français a fait son retour ce 6 avril 2018 avec un projet intitulé « Alpha Lauren 3 », la suite des 2 précédents opus, en attendant la sortie de son 1er album solo en automne prochain selon ses dires. Alors, « Alph Lauren 3 », ça vaut quoi ?

Musicalement dans la lignée de ses précédents projets, Alpha Wann fait ce qu’il sait faire : flow travaillé, punchlines aiguisées et références imagées. De plus, il y a eu, sur ce projet, un gros travail de fait sur la production et le mix, il y a une certaine recherche faite en collaboration avec l’artiste, une envie d’essayer des choses d’un point de vue musical. Je n’irai pas jusqu’à dire que ce projet est expérimental, mais il y a eu une envie de nouveauté chez l’artiste du « 1995 », certainement dans le but d’avoir un album solo correspondant à un produit fini et diversifié musicalement. Ainsi, il ne faut pas écouter « Alph Lauren 3 » avec de grosses attentes, mais plutôt avec de la curiosité, une curiosité s’agissant de l’évolution du rappeur.

Si Alpha Wann se plaît à évoquer des sujets tels que les voitures prisées, les marques, ses ambitions, le fait de ne pas vouloir travailler dans un bureau ou à l’usine ou encore le football, il est capable de se montrer plus intimiste et se confier à son public. En effet, il n’hésite pas à évoquer ses regrets dans le titre « Saint-Domingue » ou ses réflexions sur « Shanghai », le tout avec une certaine pudeur. De plus, lors de l’écoute des différentes tracks, on reconnaît les inspirations de l’artiste, comme par exemple le Rap US des années 90′ dans le titre « R5 et Murcielago » où son flow a des similitudes avec celui du fameux artiste Notorious B.I.G.

Cependant, le projet manque de couleurs et de diversités, comme en témoigne les flows et refrains parfois très (trop ?) répétitifs du projet. Si le projet ne comporte que 8 sons du fait de son format (EP), l’écoute peu parfois être un peu longue par moment. On sent, certes, une évolution, mais elle est encore trop minime alors que l’artiste a un fort potentiel, aussi bien techniquement que mélodiquement parlant. J’attends, avec une certaine impatience d’une part et peur d’autre part, son 1er album solo, en espérant bien entendu me tromper sur l’évolution de l’artiste.

Coups de coeur : Louvre et Kim K ft. Doums

Coups de blues : Courchevel ft. KSA et Turban 

Note : 13/20

Tu as aimé cet article et tu veux m’aider à faire vivre ce site ? N’hésite pas à faire un petit don alors !

Malgré des milliers de vues par mois et un plan Premium sur WordPress, je n’ai récolté que quelques centimes après plusieurs mois de travail et de nombreuses heures passées derrière mon écran avec mon petit blog. Du coup, si tu as envie de m’aider à faire vivre ce site tout en me permettant de gagner un peu ma croûte avec, j’ai mis en place ce petit système de dons qui, bien entendu, n’est pas obligatoire. La bise !

€1,00

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s