Boston écrase Cleveland

Avec un écart de 25 points à l’issue du buzzer, c’est Boston qui remporte la première manche de la série de la finale de la conférence Est, sur le score de de 108 à 83. Dans un TD Garden bouillant, les celtes d’un Jaylen Brown à 23 points ont dominé les joueurs de l’Ohio du début à la fin sans aucun débat face à un LeBron James qui n’était décidément pas dans un gros soir avec seulement 15 petits points à compteur personnel. Revenons, quart-temps par quart-temps, sur cette démonstration collective de basket.

1er quart-temps : 

Dès les premiers ballons, on ressent une tension qui descend des travées et qui se confirme par des sifflets à l’encontre de LeBron James, à chaque fois que celui-ci dispose du ballon. Si les Cavaliers semblent partir sur de bonnes bases avec une bonne défense sur les premières minutes, une bonne connexion entre LBJ et Kevin Love et un Marcus Morris rapidement a 2 fautes, c’est bien les Celtics qui prennent les commandes du match avec une attaque rapide en transition et une bonne agressivité offensive. Alors que le jeu collectif de son équipe se met doucement en place, Al Horford permet de créer un écart de 11 points sur un 3 points et enchaîne avec une pénétration vers le cercle qui lui permet d’obtenir 2 points de plus et une faute en bonus. Bien épaulé par un Jaylen Brown qui monte en régime, le manque d’intensité des hommes de Tyronn Lue face à l’explosivité physique de Boston. Alors que la défense des verts et blancs est impeccable, Jason Tatum permet de conclure ce quart-temps avec 18 points d’avance pour les locaux (36-18).

2ème quart-temps : 

Ce quart-temps début par un important engagement physique des 2 côtés, mais c’est bien les Celtics qui, mieux organisés, dominent les débats avec une défense intéressante et un Al Horford qui fait mal à Kevin Love en défense et qui se permet de multiplier les contres, pour le plus grand bonheur des supporters. Si Tristan Thompson profite des secondes chances qui lui sont offertes à cause de la mauvaise adresse de ses coéquipiers, Jason Tatum monte en puissance petit à petit. Alors que J.R. Smith passe totalement à côté du match, les celtes déploie un jeu offensif rapide et marque la majorité de leurs points dans la peinture. Jaylen Brown se permet met de contrer Kevin Love et de marquer sur la possession qui suit ! De plus, l’intensité de Marcus Smart permet d’embêter la remontée de balle de LeBron James, au point de lui faire perdre la balle et de permettre à Horford de scorer un 3 points qui fait très mal aux adversaires du soir. Le TD Garden est en feu tandis que les Cavaliers ont un gros problème d’adresse avec un 0 sur 11 à 3 points. De ce fait, la 1ère mi-temps se conclut par un score de 61 à 35 en faveur des 2ème de la conférence Est.

3ème quart-temps : 

Si la seconde période commence par un gros contre de LBJ sur Marcus Morris, c’est la bonne connexion entre Terry Rozier et Al Horford qui permet de faire grimper l’écart à 28 points alors que le numéro 23 de Cleveland est très bien défendu. En effet, alors que les Cavaliers marquent leurs premiers 3 points du match, LeBron James est en difficulté offensivement. Alors que l’écart au niveau du score entre les 2 équipe fluctue dans la vingtaine de points, il se dégage une grande sérénité du visage des joueurs celtes. Pourtant, avec son expérience, LBJ obtient des fautes qui lui permet de faire baisser l’avance de Boston à 17 points et c’est Jeff Green, avec un panier improbable, qui va permettre à son équipe de revenir à seulement 14 points des locaux au terme du quart-temps.

4ème quart-temps : 

Cependant, ce sont bien les Celtics qui reviennent, avec beaucoup d’envie, sur le terrain, à l’image d’un gros dunk de Marcus Morris, qui a fait un gros match. Après seulement 1 minute de jeu, le rookie Tatum permet même de reprendre 20 points d’avance alors que le leader des Cavaliers joue trop facilement et loin de ses standards. Il reste du temps à l’horloge, mais le match est déjà plié, le public le sait et met une belle ambiance dans le stade. Si Rodney Hood et Jeff Green sont les seuls joueurs qui apportent un impact côté Cleveland, LeBron James passe a côté de son match, ratant des occasions, pourtant franches, de revenir dans le match, au moins au niveau du score. De l’autre côté, les verts et blancs gardent la même envie et la même détermination, ce qui permet de conserver l’écart établi durant le match et de pouvoir faire jouer des joueurs du banc, peu habitué à avoir des minutes depuis le début des Playoffs. Du côté des visiteurs, c’est la migraine. Mine déconfite, les Cavs sont passés à côté de leur match. Menés 1-0, ils se doivent de présenter un meilleur visage au match 2, faute de quoi ils reviendront à la maison avec une grosse pression et l’interdiction de perdre.

Tu as aimé cet article et tu veux m’aider à faire vivre ce site ? N’hésite pas à faire un petit don alors !

Malgré des milliers de vues par mois et un plan Premium sur WordPress, je n’ai récolté que quelques centimes après plusieurs mois de travail et de nombreuses heures passées derrière mon écran avec mon petit blog. Du coup, si tu as envie de m’aider à faire vivre ce site tout en me permettant de gagner un peu ma croûte avec, j’ai mis en place ce petit système de dons qui, bien entendu, n’est pas obligatoire. La bise !

€1,00

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s