Les rumeurs de transferts, un des maux du football

Fraîchement nommé meilleur joueur de la saison en Ligue 1, Neymar a profité de la cérémonie pour évoquer sa fatigue concernant les rumeurs de transferts à son sujet. Presse, télévision comme réseaux sociaux, depuis son arrivée au Paris-Saint-Germain, Neymar passe plus de temps à être confronté à des rumeurs l’envoyant au Real Madrid qu’à passer du temps sur un terrain de football. Désolant, mais nid à buzz, les rumeurs de transferts représentent un des maux du football moderne où les journalistes passeraient presque plus de temps à dénicher une nouvelle rumeur qu’à analyser les performances sportives des joueurs.

De plus, ces spéculations sont un vrai danger pour les joueurs même, il suffit de voir les saisons qu’ont produit Jean-Michaël Seri (OGC Nice) et Riyad Mahrez (Leicester) suite à leurs transferts avortés, du côté de Barcelone et de Manchester City, pour comprendre à quel point une simple rumeur peut affecter un joueur. En effet, ces rumeurs jouent sur le moral et le mental d’un joueur, deux des armes les plus importantes pour ce dernier, avec le physique. Derrière tout joueur, il y a un homme, et si celui-ci est affecté, alors le joueur le sera aussi.

Sans même parler du poids, sur les épaules du joueur, d’un transfert important (par exemple Paul Pogba et son faible rendement sportif lors de ses deux dernières saisons à Manchester United), ces spéculations, alimentées par les médias sportifs « people », ont aussi un impact sur les clubs. Il suffit de citer un exemple actuel : le cas Griezmann, joueur de l’Atletico Madrid, et qui est annoncé depuis des mois du côté de Barcelone. Dans le cas présent, les deux clubs mènent une guerre, aussi bien en interne que dans les médias, ce qui rend cette affaire assez déplorable pour le football et qui ne doit pas rassurer Didier Deschamps, l’actuel sélectionneur des bleus, qui doit croiser les doigts pour que cela n’affecte pas son joueur vedette qui devra être en forme pour que les bleus puissent aller loin lors de la coupe du monde de cet été en Russie. Autre impact au niveau institutionnel : la mise à l’écart de Max Meyer, meneur de jeu de poche du côté de Schalke 04, qui n’a pas prolongé avec son club formateur, et qui n’a pas hésité à critiquer son club et parler transfert ouvertement dans les médias. Enfin, si le cas Aubameyang et Dembélé a donné des sueurs aux dirigeants de Dortmund, c’est aujourd’hui la Bavière qui a des migraines à cause des rumeurs de transfert entourant un certain Robert Lewandowski.

Si le football est toujours aussi passionnant sur le terrain, l’extra-sportif, et plus précisément la sphère médiatique entourant les transferts, devient un véritable cancer pour le football, au point de parfois dénaturer son essence même. Il ne faut pas oublier que le football est un sport qui passionne les enfants, et dans un monde perverti par l’argent, il serait plus que dommageable que le football perde sa pureté et son innocence qui font pourtant sa beauté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s