Wolfenstein II – The New Colossus, c’est timbré, c’est bon !

Wolfenstein II : The New Colossus est la suite directe de The New Order sur console et PC, un FPS uchronique dans lequel l’Allemagne nazie a gagné la Seconde Guerre Mondiale. Dans ce nouvel épisode, le capitaine William Joseph Blazkowicz découvre un pays de l’oncle Sam sous occupation. Il est alors temps de prendre les armes et de libérer les Etats-Unis avec l’aide de la Résistance. Alors, ça vaut quoi ?

En toute honnêteté, malgré quelques petits défauts, j’ai vraiment aimé le premier volet de la série (The New Order), donc j’attendais au tournant cette suite et le moindre que je puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçu ! Entre amélioration des graphismes, musiques épiques, humour décalé, histoire d’amour touchante et moments aussi loufoques que badass, j’ai pris mon pied avec ce jeu. Le rythme est toujours aussi bon, le jeu n’est ni trop long, ni trop court et surtout, tout est bien amené, aussi fou que cela puisse paraître. Du Ku Kux Klan à la résurrection, je n’ai pas décroché un seul moment. Pire, je n’ai même pas osé compter le nombre de fois où je me suis dit : « non, ils ont pas osés ces cons ! ».

Wolfenstein® II: The New Colossus™_20171028114238

iuau9yklg2hnc3ccoltr.pngEntre rafraîchissement de mémoire bienvenue avec des rappels du premier volet, des flashbacks sur le passé des personnages, un Hitler sénile tourné en dérision et la mise en scène de la folie des nazis, le jeu est à chaque fois sur un fil, mais il tape au bon endroit, au bon moment. Surtout, et c’est ce qui est plaisant avec cette suite, c’est le focus réalisé autour de Blazkowicz, car s’il a un nom difficilement prononçable, il est un personnage aussi intéressant qu’attachant. Je ne vous le cacherai pas, dans ses moments de souffrance, j’ai souffert avec lui. La sensibilité des hommes que voulez-vous.

wolfenstein-2-the-new-c-59f30ffade0eawolfenstein-2-bj-blazkowicz-660x371

De plus, si le ton et la maniabilité du jeu restent fidèle à The New Order, le gameplay a été amélioré, aussi bien dans les déplacements que dans les possibilités d’améliorations d’armes. Ainsi, The New Colossus est plus complet. En effet, désolé pour les amateurs de bourrinage en tout genre, ce jeu requiert un minimum de jugeote et de réflexion, particulièrement lors de certains combats qui ne sont pas des plus faciles.

Malheureusement, le jeu a tout de même quelques imperfections. Si la prise de dégâts des adversaires semblent parfois très aléatoires, que dire de leurs déplacements qui sont très intrigants par moment. De plus, si vous décidez d’être discret, je vous souhaite bon courage, car vos ennemis semblent capables de vous voir derrière les obstacles qui sont censés vous cacher. Toutefois, cela ne diminue pas mon amour pour ce jeu et le plaisir que j’ai eu à y jouer. Si vous chercher un jeu WTF tout en étant sérieux et épique, alors laissez-moi vous dire que ce jeu est fait pour vous. Prêt(e) à buter du nazi ? 

Note : 17/20

225606_screenshot_02_lWolf2_ArticleDashboard_FrauLick_619x499s1-b2cc447247bf7c05658f95ae97b95b74

 

 

Publicités

2 commentaires sur “Wolfenstein II – The New Colossus, c’est timbré, c’est bon !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s