War Machine, l’orgueil des Etats-Unis incarné en un homme

Un général chargé de gagner une guerre impopulaire relève le défi avec panache, ignorant que son pire ennemi n’est pas celui qu’il croit, mais bien son orgueil démesuré (source : Netflix).

Inspiré de faits réelsWar Machine est un ovni : moitié comédie, moitié drame, ce film illustre la chute d’un homme guidé par son ego et par la folie des grandeurs. En réalité, je me trompe volontairement pour appuyer là où ça fait mal, je vais donc rectifier : ce film illustre la chute d’un général AMÉRICAIN guidé par son ego et par la folie des grandeurs de son pays. Oui, vous voyez exactement là je veux en venir. War Machine met en scène ce que sont les Etats-Unis, ou du moins leurs mauvais côtés, aux yeux du monde, c’est-à-dire des ambitions démesurées, un sentiment de supériorité constat et l’orgueil. Je sens que je ne vais pas que me faire des amis avec cette chronique moi.

téléchargement

Nous sommes en 2009 et la guerre menée par les Etats-Unis en Afghanistan dure depuis maintenant près de 8 ans, c’est-à-dire depuis les attentats du 11 septembre 2001. 8 ans, c’est une éternité, au point que certains soldats américains se demandent s’il y a vraiment une guerre et un sens à cette occupation. Alors face à ce marasme, que fait le pays de l’oncle Sam ? Eh bien il vire le général chargé de mettre fin à cette guerre et qui voulait gagner par les armes, pour nommer Glen, un autre général qui est chargé de mettre à fin à cette guerre et qui veut gagner… par les armes. Non, vous ne voyez pas flou, au lieu de se remettre en question, les Etats-Unis préfèrent changer les hommes et recommencer. C’est un peu le chien qui se mord la queue et le poisson rouge qui passe sa vie à tourner en rond dans son bocal. 

brad-pitt-and-rj-cyler-in-war-machine-2017

War-Machine-3-700x296

Malheureusement, un problème se pose au pays qui se veut être la 1ère puissance mondiale : comment gagner une guerre où il est impossible d’identifier l’adversaire ? Pourtant, le général Glen, interprété par un Brad Pitt au sommet de sa forme et maniant à la perfection le ridicule de son personnage, se lance la tête en première dans cette aventure, accompagné de sa fidèle escouade. Cependant, ce ne sont pas les médailles qui l’attendent…

En réalité, le bon soldat Glen est surtout guidé par son ego et sa soif de reconnaissance, parfois au détriment même de sa propre famille. Désireux de mettre fin au conflit par le sang et les armes, il va même finir par lutter contre la politique menée par son propre pays. Quand vous finissez par être lâché par votre propre pays, il serait temps de rendre les armes, non ? Notre héros, ou plutôt zéro, ne l’entend pourtant pas cette oreille…

F:PHOTOReady RoomActionsInsert Request47630#Nikki AdlerWM-03083_R.jpgNetflix-War-Machine-740x370

Concrètement, ce film est excellent, aussi bien dans la réalisation que dans la mise en scène. Mettre en scène une guerre épique n’est pas chose aisée, alors que dire d’une guerre qui tourne au fiasco… Pendant plus de 2h, le spectateur baigne autant dans l’ironie que dans la tristesse, ne sachant pas s’il doit se moquer ou avoir pitié de Glen. Passer un bon moment devant son écran tout planant dans l’incertitude c’est fort et rien que pour cela, vous devez voir ce film. Et puis pour une fois que les américains ne sont pas les sauveurs modernes de notre monde, autant en rire non ?

b8d956151ff9e528bca0be75a9819520maxresdefault

Publicités

2 commentaires sur “War Machine, l’orgueil des Etats-Unis incarné en un homme

  1. En rire ou en pleurer ? Parce que franchement, c’est pas vraiment drôle ce que ce pays fait en matière de guerre.

    Je suis pour la paix et actuellement, j’aurai plus envie de pleurer.

    MERCI pour ton article. Ce film illustre vraiment la bêtise humaine.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s