Zinédine Zidane : l’entraîneur est-il en train de devenir plus grand que le joueur ?

Après avoir remporté une 3ème Ligue des Champions consécutive, un record que seul lui détient dans l’Histoire du football, Zinédine Zidane a annoncé il y a quelques jours qu’il quittait le Real Madrid. Si ce fut un véritable choc pour la planète football, pour les fidèles observateurs du ballon rond, ce départ s’analyse comme une bonne décision, pleine de sagesse. On en parle ?

701295964dcc8893e9eae47709d62.jpeg

Fin de cycle, effectif qui a besoin d’un nouveau message pour continuer à gagner ou encore besoin de faire une pause, quelle que soit la ou les raisons qui ont poussés « Zizou » à quitter le club de la capitale espagnole, il part en bon seigneur et au bon moment, c’est-à-dire au sommet. A l’image d’un Jupp Heynckes en 2013 avec le Bayern Munich, ZZ n’a pas laissé le cœur, mais bien la raison parler au moment de faire le bilan de son parcours à la tête du Real Madrid. Et il a bien fait. Se lancer dans une nouvelle quête aujourd’hui avec cette équipe, vaillante certes comme en témoigne son succès en LDC, mais usée comme l’illustre sa décevante 3ème place en Liga, est un risque pour l’ancien numéro 10 des bleus. Un risque qui ne vaut pas d’être pris. Surtout pour un homme qui est adulé dans les rues de Madrid et qui sait mieux que quiconque que dans le football, entre l’amour et la haine, il n’y a qu’une passe ratée ou une occasion gâchée.

1364045010035zidane-sad-thr

Et c’est là qu’il est intéressant de souligner l’évolution de Zidane, non pas en tant que joueur ou entraîneur, mais en tant qu’homme. Celui qui était connu sur les terrains pour ses coups de génies et sa classe, était aussi connu pour ses coups de sang (« Oh non pas toi Zinédine, pas maintenant… » résonne encore dans mes oreilles au moment où je vous écris ces mots) comme en témoigne ses 12 cartons rouges durant sa carrière. En tant qu’entraîneur, ZZ ne laisse pas la même impression : c’est un coach paternaliste qui sait guider ses hommes vers la victoire et qui transpire de sérénité. Celui qui est pressenti pour prendre l’équipe de France après la Coupe du Monde en Russie cet été est un homme bien accompagné et qui a compris, malgré les adulations dont il fait l’objet depuis plus de 2 ans et demies, que la réussite n’est pas éternelle et qu’il faut parfois reculer pour mieux sauter. 

zidane-ronaldo-634x400.png

Pour les personnes, comme moi, qui sont nées au plus tard fin des années 1990′, le nom de Zidane est assimilée à son élégante roulette, à sa reprise de volée irréaliste en finale de Ligue des Champions de 2002 ou encore à sa fameuse panenka face à Gigi Buffon en finale de Coupe du Monde en 2006. Mais pour la nouvelle génération qui vit au rythme du football, Zidane correspond au parfait entraîneur charismatique qui a gagné pas moins de 9 trophées avec le Real Madrid depuis janvier 2016.

Zinedine-Zidane-Ligue-des-Champions-2002sport-preview-zidane-trophies1

Alors, selon vous, Zinédine Zidane l’entraîneur deviendra-t-il plus grand que Zinédine Zidane le joueur ?

 

Publicités

10 commentaires sur “Zinédine Zidane : l’entraîneur est-il en train de devenir plus grand que le joueur ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s