LeBron James de retour à Miami ?

Alors qu’on se rapproche, malheureusement pour le suspense de ces Finales 2018, vers un cuisant sweep en faveur des Warriors de Golden State face aux Cavaliers de Cleveland (3-0 au moment où je vous écris en faveur des champions en titre), ce ne sont pas les pronostics de ces Playoffs, mais bien la future destination de LeBron James qui se révèle être le jeu préféré des bookmakers. En effet, LBJ a une option d’1 an cet été, mais il est de source sûre qu’il ne l’activera pas, lui permettant de tester le marché des agents libres dès le 1er juillet. Alors restera ou restera pas du côté de l’Ohio ?

maxresdefault1.jpg

Pour mieux analyser le flot de rumeurs en tout genre qui émerge depuis quelques semaines déjà, voici 4 facteurs qui vont peser dans la réflexion du numéro 23 des Cavaliers :

  • le sportif
  • sa famille
  • son business
  • son image 

Comme vous vous en doutez, pardon pour les fans de ces franchises, mais ni les Kings de Sacramento, ni les Suns de Phoenix n’intéresseront le King par exemple, au vu de ces facteurs. Et alors que les destinations de Los Angeles, Philadelphie ou encore Houston ont été avancées depuis de nombreuses semaine, le nom d’une ville, bien connu par le joueur, a fait petit à petit son nid ces derniers jours : Miami. Cela peut paraître surprenant au premier abord, mais avec un peu de recul, ce ne serait pas illogique et pour vous convaincre, revoyons nos fameux 4 facteurs.

58064b148d83b40f218b4e92-750-563.jpg

  • Miami : un gage de compétitivité

A Miami, LBJ ne serait, a priori, pas trop dépaysé puisqu’il retrouverait Erik Spoeltra, Pat Riley, mais aussi son ami de toujours, Dwyane Wade. En d’autres termes, un des meilleurs coachs de la ligue, un dirigeant légendaire et un vieux compagnon de route avec qui il a remporté 2 titres. Rien que ça. Si l’effectif actuel du Heat de Miami n’est pas capable de rivaliser avec les favoris pour le titre dès l’année prochaine, comptez sur ce bon vieux Riley pour passer quelques coups de fils afin de chercher du All-Star et des Role Players importants.

De plus, avec un staff qu’il connaît par coeur, LeBron James pourra enfin un peu plus se reposer, lui qui a joué les 82 matchs de régulière cette saison pour une moyenne de 37 minutes par match. Mais dans sa quête au record, il faudra un jour se reposer, car le King n’est pas inhumain, comme le prouve ses coups de fatigue des Playoffs de cette année. S’il veut chercher un certain Kareem Abdul-Jabbar, Miami est peut-être la meilleure destination pour lui cet été.

LeBron-James-ties-Kareem-Abdul-Jabbar-for-5th-most-30-point-games-ever.jpg

  • Miami : un cadre de vie sympa

La plage, le soleil et une ville acquis à sa cause… Vous l’aurez compris, il y a pire comme destination pour poser ses bagages. De plus, l’ami James a déjà une maison du côté de Venice Beach, alors que demander de plus ? Enfin, et ce n’est un secret pour personne d’ailleurs, Miami est une ville que sa famille connaît bien pour y avoir vécu 4 ans (2010-2014) et que sa femme, Savannah Brinson, apprécie tout particulièrement. Bref, pour celui qui va sur ses 34 ans en fin d’année, Miami ressemble à un parfait dernier tour de piste, y compris pour sa famille.

193ef1acdadbbec43ea8562d18041191

  • Miami : un marché plus important que Cleveland

On le sait, tout comme Kobre Bryant avant lui, LBJ est un joueur ET un homme d’affaire. Et quoi de mieux que Miami, une ville avec un impact médiatique retentissant, pour faire rouler les affaires ? Les fans des Cavaliers peuvent commencer à s’inquiéter : Cleveland ne fait clairement pas le poids face à Miami. En effet, cette dernière est un gros marché et qui dit gros marché dit feux des projecteurs et le King aime la lumière.

Ne sous-estimez pas le poids du « business » dans la décision d’un joueur comme LeBron James qui se rapproche peu à peu de la retraite et qui ne supporterait pas de tomber dans l’oubli. Pour un homme qui est confronté aux médias depuis ses 14 ans, ce n’est pas un facteur à prendre à la légère. 

LeBron James

  • Miami : finir en beauté ?

Le King le sait : revêtir un 3ème maillot au cours de sa carrière serait mauvais pour son image, encore plus si c’est un maillot d’un prétendant au titre comme Houston par exemple. En effet, cela ressemblerait trop à « The Decision » de l’été 2010 ou au choix Kevin Durant d’aller à Golden State lors de l’été 2016. Même 8 ans après, LBJ souffre encore de ce choix en matière d’image. Et pour le débat du GOAT, ce n’est pas à négliger.

Pourtant, un second passage à Miami pourrait inverser la tendance et lui permettre de boucler la boucle. En effet, en revenant là où il a gagné la majorité de ses titres (2 sur 3) après être retourné chez lui pour offrir à Cleveland le 1er titre de son histoire, ce serait quelque chose de presque idyllique. Encore plus si LeBron James venait à remporter encore un titre avec le maillot du Heat sur le dos. Et puis, entre nous, voir « The Chosen One » avec le magnifique maillot blanc et rose de Miami, ce ne serait pas l’image de cet été ? 

maxresdefault.jpg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s