Alors « Lithopédion » ça vaut quoi ?

Après Batterie Faible en 2016 et Ipséité en 2017, place à Lithopédion* cette année. Composé de 18 titres (avec les titres Humains et Ispéité), ce projet est à l’image de son créateur : c’est une douceur violente dans une ambiance sombrement colorée. Alors Lithopédion, ça vaut quoi ?

Lithopédion = un fœtus mort sans avoir été expulsé 

damso-10.jpg

Alors là, c’est la claque. Pire, une belle droite pleine faceLithopédion était l’album francophone que j’attendais le plus en 2018 et, le moindre que je puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçu. Damso est fidèle à lui-même : la plume est tranchante, les thèmes évoqués sont surprenants et intéressants et les productions et le mix sont très propres. En toute honnêteté, je n’ai pas souvenir d’avoir eu de tels ressentis en écoutant un album : puissance, gène, rire et tristesse. Voilà les 4 mots qui résument peut-être le mieux ce projet. Déroutant.

asqpdo

Si Lithopédion débute là où s’est terminé Ipséité, c’est-à-dire dans le prolongement du titre Une âme pour deux, à titre personnel, je trouve que ce troisième album ressemble plus à Batterie Faible, le premier album studio du rappeur bruxellois. En effet, sans être un album de Pop, Damso n’hésite pas à chanter, ce qui est loin d’être déplaisant, et le projet est coloré, du moins une chaleur en émane lors de son écoute.

Si le rappeur du 92i évoque des thèmes classiques comme le racisme, l’argent, la drogue ou encore les relations sexuelles, il n’hésite pas non plus à rapper sur des sujets surprenants ou plus personnels : la pédophilie, une ancienne rupture difficile, ses racines africaines, le paradis, la lâcheté des hommes dans l’adultère, ses doutes et regrets ou encore sur un possible retrait de la musique.

 

4c6facf244d349d013846cd0296af416-1520264605photo-128

Ce qui est peut-être le plus étonnant avec cet album, c’est qu’il est très fluide : malgré une quinzaine de titres, ces derniers défilent rapidement et tout semble très logique pour l’auditeur. En d’autres termes, Lithopédion est un projet cohérent, sans accrocs. Alors bien entendu, parce que la diversité est le maître-mot de ce dernier, tous les sons de l’album ne plairont peut-être pas, mais l’important est ailleurs : le projet est une réussite, aussi bien sur le fond que sur la forme.

A présent, une question se pose : Damso en a-t-il fini ou est-ce seulement le début de son règne sur le rap francophone ? Seul l’avenir nous le dira.

1131017-prodlibe-damsohqdefault

Coups de cœur : Baltringue, Julien, Silence ft Angèle, Feu de bois, Même issue, Smog, 60 années, Aux paradis, Dis leurres, Perplexe, Noir Meilleur, Williame et Ipséité

Coups de blues : Aucun !

Note : 19/20

 

Publicités

6 commentaires sur “Alors « Lithopédion » ça vaut quoi ?

  1. Je suis totalement d’accord, je ne m’attendais pas à ça et je suis pas déçu du résultat. C’est fou comme il arrive s’approprier les instrumentales pour en faire des œuvres d’art !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s