Champions du monde !

Parfois laborieux et étouffant, mais captivant et solide, le match de nos bleus face à la Croatie en finale de Coupe du monde 2018 est à l’image de la compétition de l’équipe de France : ce n’est pas toujours beau, mais c’est diablement efficace ! 

Non, nous ne sommes pas les plus beaux champions du monde, mais comme l’a judicieusement souligné Antoine Griezmann en conférence de presse après la victoire contre la Belgique, on s’en fiche, la deuxième étoile sur notre maillot suffira amplement pour faire notre bonheur ! 20 ans après, cette jeune équipe (moins de 26 ans de moyenne d’âge) rejoint ses aînés de 1998 dans la légende. Sublime.

cf6af.jpg

Avant de vous conter ce magnifique dimanche 15 juillet 2018, j’adresse mes plus sincères félicitations aux croates, aussi bien aux joueurs qu’au peuple : vous avez été grandiose tout au long de cette Coupe du monde. Monsieur Luka Modric, vous êtes un génie de l’ombre. Loin des projecteurs, vous représentez ce que j’aime dans le football : la simplicité d’un contrôle, la beauté d’une passe dans les pieds et une passion enfantine. Merci.

les-croates-exultent-sur-le-dernier-tir-au-butLuka-Modric-989239

En 2006, j’avais 9 ans et j’étais en larme, en 2018 j’ai 21 ans et j’ai eu la larme à l’œil, pas pour la même raison, mais bien pour la même passion. Je n’avais qu’1 an en 1998, il m’était donc impossible de comprendre ce qu’il se passait. Mais en 2006, je comprenais la portée d’une Coupe du monde, j’étais inconsolable. Donc messieurs, merci du fond du cœur, vous avez accompli le rêve d’un gosse. Et ça, ça n’a pas de prix.

Quelque soit votre couleur, croyance ou origine, vous êtes autant français que je le suis et vous pouvez en être fier. En effet, hier ce n’est pas une prétendue « race » ou nationalité qui a gagné, c’est un peuple ! Personne ne pourra m’enlever cette vision, pas même les politiques extrêmes préférant soutenir la Croatie composée de joueurs blancs plutôt qu’une équipe de France qui fait de la diversité une de ses forces.

IMG_20180715_152025_6577743663_b31f420c-63fa-11e8-a665-72079dc6bc11-1_1000x625

Hier, je suis allé voir le match dehors dans une petite ville près de chez moi (Haguenau), dans une salle avec pas moins de 1 000 personnes à vue d’œil et c’était magnifique de voir autant de personnes ensemble soutenir notre équipe. Il devait faire pas loin de 30 degrés dans cette salle non climatisée, mais ce n’était pas une chaleur étouffante, c’était une chaleur qui prend aux tripes ! Il y a pire comme ambiance, non ?

20180715_154840

Vient alors la victoire et le déferlement de joie dans les rues, un spectacle tout aussi beau que la joie de nos joueurs au coup de sifflet final. Ma plus grande joie ? Avoir vécu ce moment avec ma copine et mon petit frère. A l’aube de ces 18 ans, celui que je vois, jour après jour, devenir un homme, avait les yeux qui brillaient et n’hésitait pas à faire entendre sa joie. En lui, je me suis revu plus jeune lorsque Zinédine Zidane nous gratifiait de sa fameuse panenka, il y a déjà 12 ans maintenant. Il ne lira peut-être jamais ces mots, mais je suis fier d’être son grand-frère. Mais je n’écris pour vous attendrir, place à la fête, car on est champions du monde !

20180715_193257

« Je crois qu’après avoir vu ça, on peut mourir tranquille. Enfin, le plus tard possible, mais on peut. Ah c’est super. Quel pied, ah quel pied ! Oh putain ! Olalala ! » On ne vous oublie pas monsieur, j’aurai aimé que vous voyiez cela, encore une fois. 

tjm.png

Publicités

19 commentaires sur “Champions du monde !

  1. La dure loi du sport, ce n’est pas toujours le meilleur qui gagne mais celui qui gagne a toujours raison. On peut regretter le manque de panache des bleus mais on ne peut leur enlever la rage de vaincre, sans être brillants, ni étincelants, ils sont champions du monde. Espérons que ce genre de football ne devienne pas la règle comme le catenaccio italien à une autre époque.

    Aimé par 1 personne

  2. A reblogué ceci sur Salimsellami's Bloget a ajouté:
    A l’aube de ces 18 ans, celui que je vois, jour après jour, devenir un homme, avait les yeux qui brillaient et n’hésitait pas à faire entendre sa joie. En lui, je me suis revu plus jeune lorsque Zinédine Zidane nous gratifiait de sa fameuse panenka, il y a déjà 12 ans maintenant. Il ne lira peut-être jamais ces mots, mais je suis fier d’être son grand-frère. Mais je n’écris pour vous attendrir, place à la fête, car on est champions du monde !

    Aimé par 1 personne

  3. Ce fut une coupe du monde pleine de surprises, de tensions, d’émotions aussi… j’avais 12 ans en 1998 et j’avais vibré, j’ai été ravie et émue de partager cette victoire avec mes enfants qui s’en souviendront sans nul doute toute leur vie ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s