Pandemic, un film chiant et énervant

Un virus a infecté la majeure partie de la population. A Los Angeles, vous avez intégré un bataillon de survivants, scientifiques et combattants. Votre mission : stopper l’épidémie, combattre les infectés et secourir les survivants. Après avoir rassemblé des armes et des combinaisons de survie, vous partez caméra au casque affronter le chaos. Vous êtes le dernier espoir de l’Humanité, bonne chance !
Menez cette mission au cœur de l’action en mode FPS (source : Allociné).

Thomas, reste dans le politiquement correct dans cette chronique, pas d’insultes, pas de vulgarités, souris même si tes lecteurs ne peuvent pas te voir et respire un grand coup. Ne force pas trop sur le sourire, on dirait un débile. Pense à tous ces bons films que tu as vu dernièrement. Voilà, très bien. Ça va mieux ? Alors tu peux y aller.

Mais qu’est-ce que c’est que cette m**** ? Pour l’une des premières fois de ma vie avec le cinéma, je n’avais qu’une seule envie : que ça se termine. Oui les amis, au-delà d’être mauvais, ce film est ennuyant et gonflant. Installez-vous confortablement, c’est parti pour une nouvelle chronique cinéma !

Screen-Shot-2016-03-14-at-9.19.23-AM.jpg

Pandemic est un film tourné à la première personne, à l’image d’un FPS, c’est-à-dire d’un jeu-vidéo. Ainsi, on devient un personnage à part entière de cette histoire et on vit, en même temps et dans les mêmes conditions, les péripéties auxquelles sont confrontées les protagonistes. Ça, c’est cool et c’est bien la seule chose cool de ce film, hormis les zombies bien entendu.

Pandemic, c’est le film qui part d’un postulat banal, mais intéressant dans la façon dont il est exploité (une immersion à la première personne dans un monde touché par une dangereuse épidémie) et qui donne la sensation d’être un gros gâchis. Pourquoi ? Parce que la mise en scène est loin d’être à la hauteur de l’idée. De l’intrigue à la réalisation, en passant par le développement des personnages et le déroulement de l’histoire, c’est raté. Mais alors raté de chez raté les copains.

pandemic-pov-trailerA026_C009_1122NO

Même concernant l’affiche du film, j’ai des choses à redire… Dans ce film, on incarne durant 75% du temps la personnage principale, c’est-à-dire Lauren. Concernant le reste du temps, on incarne les autres personnages de l’escouade (Wheeler, Denise et Gunner) ou alors ce sont des images qui viennent de la caméra du bus. Du coup, qui est la personne de cette affiche puisque aucuns protagonistes ne lui ressemblent ? Même pour l’affiche du film, il y a un problème. Et je ne vous parle pas d’un vieux film, il a seulement 2 ans, donc les codes cinématographiques sont les mêmes qu’aujourd’hui, en 2018.

pandemic.mov_.still237-h_2016Pandemic-LB-1

Dans quelle époque on est ? Que s’est-il passé ? Une épidémie ? De quel genre ? Où sont les autorités ? Ne comptez même pas avoir une seule réponse parmi toutes ces questions, Pandemic ne vous donnera aucune réponse. Les personnages ? Du vu et du revu. Un personnage qui n’a plus rien à perdre depuis la perte de son amour, un autre qui veut aider les autres depuis la mort de son fils et un anarchique. Concernant la personnage principale, il y a une tentative d’intrigue qui ne fonctionne pas puisqu’on comprend rapidement où le film veut aller. La conséquence ? Pandemic ne dure qu’1h32, mais est atrocement long. 

Je ne peux même pas souligner un quelconque aspect positif avec l’ambiance puisqu’il n’y en a pas véritablement. C’est plat, sans véritable charme. Alors oui, je sais que la décennie 2010′ est celle des zombies, mais un spectateur lambda ne se contente plus de juste voir des zombies à l’écran pour être satisfait. Il faut une atmosphère envoûtante, c’est-à-dire quelque chose qui sort des sentiers battus pour ne pas tomber dans l’oubli. Et ce n’est pas le cas de ce film…

post-apocalyptic-movies-29-1Pandemic.2016.HDRip.XviD.AC3-EVO.avi_004100243

Je vous épargne les autres détails qui tournent autour de l’introduction, du scénario ou encore de la personnage principale, sinon cet article n’aurait pas de fin. Disons que je suis simplement déçu. En effet, au-delà d’avoir du potentiel, c’est l’un des seuls films tourné à la première personne qui existent et il est raté. Autrement dit, cela donne une mauvaise image et laisse une mauvaise impression au spectateur quant à ce type de films, alors que des films comme Hardcore Henry sont aussi filmés de cette manière et sont géniales…

Bref, Pandemic est typiquement le film qu’on a envie d’oublier et je ne vous le conseille pas. A moins que votre amour pour les zombies dépassent l’entendement…

pandemic.gif

Tu as aimé cet article et tu veux m’aider à faire vivre ce site ? N’hésite pas à faire un petit don alors !

Malgré des milliers de vues par mois et un plan Premium sur WordPress, je n’ai récolté que quelques centimes après plusieurs mois de travail et de nombreuses heures passées derrière mon écran avec mon petit blog. Du coup, si tu as envie de m’aider à faire vivre ce site tout en me permettant de gagner un peu ma croûte avec, j’ai mis en place ce petit système de dons qui, bien entendu, n’est pas obligatoire. La bise !

€1,00

Publicités

14 commentaires sur “Pandemic, un film chiant et énervant

  1. Merci pour votre passage sur mon blog. En retour, j’arrive ici, mais je dois bien avouer que je peine à m’intéresser au sport et aux films, j’en suis vraiment désolé. Pour ce qui est de la zik promue sur vos pages, en dehors du métal prog… Je confesse que tout le reste me laisse complètement de marbre… Et j’en suis tout autant désolé, croyez-le bien !
    En revanche, être liké par qq un qui écrit aussi bien, me fait chaud au cœur. Alors, encore merci pour votre visite et bonne continuation !

    Aimé par 1 personne

  2. Oh dommage, ça doit être super intéressant un film en vue FPS ! (petite question hors-sujet : est-ce que dans ta colonne article, là où tu vois le nombre de mentions j’aime par article, tu vois encore le nombre de vues ? Parce que moi ça a disparu…)

    Aimé par 1 personne

      1. Oui, normalement elles apparaissaient entre la date de sortie de l’article et le nombre de mentions j’aime, et là plus rien du tout. Je suis obligé d’aller dans chaque option d’article pour cliquer sur « statistiques »…

        Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Thomas, c’est ce téléfilm qu’ils nous ont passé à la télé il y a quelques semaines, en effet, j’ai pas regardé jusqu’au bout du 1er épisode, tellement débile ce truc, non mais, il y a des choses plus belles dans la vie, mais où vont-ils chercher tout cela ???? Mon Dieu que l’homme est moche et con, rien de bien beau sur cette pauvre terre qui part en vrille… c’est juste mon avis !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s