Le Papalagui, une juste critique de l’Homme occidental par Touiavii et Erich Scheurmann

Touiavii est le chef de la tribu Tiavéa, dans les Samoa. Rêvant d’Europe et curieux d’observer les papalagui (le nom des Hommes blancs sur son île d’Oupolu), il va faire le grand voyager pour jouer l’ethnologue en observant la société occidentale. Le chef de tribu prend des notes, à la fois pleines d’humour et de cruauté, brisant le mythe de l’homme blanc parfait.

A son retour au pays, Touiavii raconte son expédition à Eric Scheurmann, un allemand installé sur l’île depuis quelques années, qui prendra soin des notes du chef de tribu pour en faire un livre qui sera publié à Berlin, en 1920. Entre naïveté et analyses remplies de bon sens, Touiavii critique l’homme et la société occidentale, au point de se donner comme mission de convaincre les siens de ne pas ressembler au papalagui.

ob_074d2d_indigene36803860-456070218192472-6403473832320958464-n_1

Quelle oeuvre les amis ! Elle a beau être paru il y a presque un siècle, elle paraît encore tellement d’actualité… La superficialité, le mode de vie, l’amour de l’argent, le rapport au temps qui passe, la religion, le travail, les médias ou encore la folie de l’esprit, les années 1920′ n’ont rien à envier aux années 2010′ !

Le papalagui n’a pas changé d’un poil, il pense être différent et meilleur que ses prédécesseurs et ses semblables, mais il n’en est rien. Oui, l’Homme peut aujourd’hui voler dans les airs (l’avion), parler à une personne qui est à des milliers de kilomètres de lui (le téléphone) et est capable de voir des personnes dans un objet plat et carré (la télévision), mais il n’est pas un être divin. C’est la critique ultime de Touiavii, et c’est certainement celle qui m’a le plus touché.

kim-cry118ce0ee0133e45e385b765a383ef8ca8

Oui, nous pouvons marquer notre temps par nos actes, mais nous ne sommes pas éternels. Nous ne sommes que chair et nous avons perdu de vue ce qui est primordiale dans la vie : vivre. Autrement dit, nous ne sommes que des êtres qui avons oublié d’être. Qu’est-ce qui est indispensable dans ma vie ? En voilà une bonne question après une telle lecture.

Alors qu’il va bientôt fêter ses 100 ans, Le Papalagui n’a pas pris une ride et est un livre que je vous conseille vivement si vous vous sentez capable de lire une oeuvre qui démontera notre mode de vie et nos idéaux. C’est peut-être étonnant à dire, mais c’est bien la première fois que j’ai pris autant de plaisir à être pointé du doigt et à subir l’image que je reflète dans le miroir. Prêt(e) à lire la critique la plus constructive de votre vie ?

miroir97225

//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=tf_til&ad_type=product_link&tracking_id=lesmilleetu0c-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=2266130323&asins=2266130323&linkId=d65c875be02e45c0aae77933b38eb061&show_border=false&link_opens_in_new_window=true&price_color=333333&title_color=0066c0&bg_color=ffffff

Tu as aimé cet article et tu veux m’aider à faire vivre ce site ? N’hésite pas à faire un petit don alors !

Malgré des milliers de vues par mois et un plan Premium sur WordPress, je n’ai récolté que quelques centimes après plusieurs mois de travail et de nombreuses heures passées derrière mon écran avec mon petit blog. Du coup, si tu as envie de m’aider à faire vivre ce site tout en me permettant de gagner un peu ma croûte avec, j’ai mis en place ce petit système de dons qui, bien entendu, n’est pas obligatoire. La bise !

€1,00

Publicités

12 commentaires sur “Le Papalagui, une juste critique de l’Homme occidental par Touiavii et Erich Scheurmann

  1. Salutations ! J’ai vu que tu étais passé voir mon site, je t’en remercie — et à mon tous passe traîner ma grolle dans les parages. Un bel article, et un ouvrage pour lequel tu as éveillé ma curiosité ! En admiratrice des études de Claude Lévi Strauss, ce que tu dis de cet ouvrage laisse présager des réflexions qui pourraient faire écho à celles du grand anthropologue. Bref, je lirai ça, et continue avec plaisir de naviguer sur ton blog 🙂
    Jeannie C.

    Aimé par 2 personnes

    1. J’en suis désolé, vous êtes le seul à pointer de tels manques, j’ai beau avoir relu cet article, il me semble complet et suscite l’envie en dévoilant les grandes lignes, sans non plus tout dire…

      Mais c’est intéressant d’avoir des critiques constructives, je tâcherai de m’améliorer et de sortir de meilleurs articles dans cette rubrique, parole d’amateur de lecture haha !

      Aimé par 1 personne

      1. Oui c’est un avis non négatif et constructif, il vaut mieux faire attention à ce genre d’avis avisé plutôt qu’aux amis flatteurs dont la gentillesse incite à la facilité vous le savez bien, je reste sur ma faim avec cet article qui m’a pourtant aiguisé l’appétit. 🙂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s