Alors « Ténébreux », ça vaut quoi ?

Toute nouvelle signature du label Def Jam avec lequel il s’apprête à sortir un projet, Koba LaD est un rappeur français d’origine congolaise du 92 (d’Evry plus précisément). Créant le buzz sur YouTube ces derniers avec des freestyles qui cumulent des millions de vues, il a profité de sa signature avec ce label pour sortir un court EP de 6 titres réunissant ces différents morceaux à succès. N’ayant jamais écouté ces 6 titres, j’en ai profité pour faire une première écoute. Alors Ténébreux, ça vaut quoi ?

koba-lad-freestyle-tenebreux-5

Je ne suis pas étonné qu’il ait buzzé cette année, ce petit a quelque chose. Si j’utilise le terme « petit », c’est parce que Koba LaD n’a que 17 ans. Oui, vous avez bien lu, seulement 17 ans. L’âge n’est qu’un chiffre avec cette artiste il semblerait. En effet, s’il y a des choses à redire sur ce « projet », je ne peux m’empêcher de relativiser et ensuite de m’enthousiasmer au vu du potentiel que renferme ce jeune rappeur, surtout avec sa signature chez Def Jam qui lui permettra d’être dans une structure où il pourra être cadré et acquérir une maturité musicale. Retenez son blase, vous risquez d’encore entendre parler de lui. 

koba-lad-lyrics-0cade1.jpg

 

La particularité de Koba LaD ? Sa voix aiguë ! Étonnante lors des premières secondes, elle ne surprend pas longtemps puisqu’elle est la force de cet artiste. Pourquoi ? Parce qu’il exploite parfaitement le décalage entre des productions turn-up et le ton de sa voix, rendant le tout homogène et qualitativement appréciable.

Le seul défaut que je trouve à ce jeune rappeur, c’est qu’il est globalement trop répétitif. Que ce soit sur les schémas de rimes, le flow et les thèmes, il manque de variations. Prenons, par exemple, les thèmes qu’il évoque dans ses morceaux. Dans ces derniers, Koba LaD parle constamment de son envie de faire de l’argent, du fait qu’il ait grandi, de la drogue, du succès ou encore de sexe. Mais pas d’inquiétudes, sa plume évoluera avec le temps, je n’en ai aucun doute.

koba-lad-la-nouvelle-signature-de-def-jam-649.jpg

Enfin, je ne peux pas ne pas mentionner la musicalité qui règne chez cet artiste du 92. Alors oui, ce n’est qu’au stade embryonnaire, mais on ne peut pas passer à côté de sa musique sans se demander ce que Koba LaD a sous le capot. Honnêtement, ce que j’ai entendu par brides sur un titre comme Ténébreux #5, ce peut être le début d’une longue carrière couronnée de succès. Et c’est tout le mal que je lui souhaite ! 

koba-lad-train-de-vie.jpg

Coups de cœur : Ténébreux #4 et Ténébreux #5

Coup de blues : Ténébreux #3

Note : 14,5/20

Tu as aimé cet article et tu veux m’aider à faire vivre ce site ? N’hésite pas à faire un petit don alors !

Malgré des milliers de vues par mois et un plan Premium sur WordPress, je n’ai récolté que quelques centimes après plusieurs mois de travail et de nombreuses heures passées derrière mon écran avec mon petit blog. Du coup, si tu as envie de m’aider à faire vivre ce site tout en me permettant de gagner un peu ma croûte avec, j’ai mis en place ce petit système de dons qui, bien entendu, n’est pas obligatoire. La bise !

€1,00

Publicités

8 commentaires sur “Alors « Ténébreux », ça vaut quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s