Alors « Poneglyphe », ça vaut quoi ?

Après 21 ans de carrière, Ol’Kainry sortait ce 15 mai 2018 son 14ème projet studio intitulé Poneglyphe. EP composé de 7 titres, ce dernier est destiné à faire patienter ses fans avant la sortie prochaine d’un nouvel album, 2 ans après Superman, son dernier album (2016). Sur ce petit projet, Ol’Kainry s’est essayé à un pari : sortir en 2018, 7 sons enregistrés en 2014 et 2015, sans que cela paraisse dépassé. Alors Poneglyphe, ça vaut quoi ?

ob_98ef19_capture-d-e-cran-2018-05-06-a-21.png

Malheureusement, le pari d’Ol’Kainry n’a pas fonctionné : Poneglyphe semble dépassé. Toutefois, d’une manière globale, je ne dirai pas non plus que cet EP est « has been ». En effet, sur certains morceaux, celui qu’on surnomme « Dyf » est pertinent et a encore des choses à apporter au mic.

Muni d’une très belle plume, Ol’Kainry a un talent de lyriciste qui est indéniable. Cependant, pour celui qui a maintenant près de 23 ans de carrière, c’est un désastre musical lorsqu’il s’essaie à des sons festifs et dansants.

ob_a27a89_capture-d-e-cran-2018-05-06-a-21.png

Que ce soit Hookah 2.0 ou encore Mamayé avec Jango Jack et Kamnouze, je m’excuse auprès de ces plus fidèles fans, mais c’est une véritable catastrophe. D’abord parce que c’est niais, ensuite parce que ce n’est plus du tout dans l’ère du temps et, enfin, parce que même si on était en 2014/2015, ça ne sonnerait pas comme des morceaux qualitativement bons. Parler de « chicha » et de « bobo maman » à 34/35 ans (il en 38 en 2018), c’est un manque de goût et de richesse musicale.

Pourtant, sur d’autres morceaux où il adopte un ton plus sérieux, c’est loin d’être mauvais ! Sur des morceaux comme Brooklyn et Cuirassé, j’ai pris beaucoup de plaisir à écouter et décortiquer sa musique. Même sur un son à l’ancienne tel que Check It Out où il invite un ancien comme Dany Dan, figure illustre et célèbre de toute une génération, c’est ultra sympa, alors même que ma connaissance du rap français old school se limite à Oxmo Puccino et Lunatic. Si j’ai aimé, c’est parce que c’est bien fait et qu’Ol’Kainry maîtrise ce style. Sur les sons festifs, l’artiste d’origine Béninoise ne semble pas à l’aise, tout simplement.

ol-kainry-fait-dans-la-trap-orientale-avec-hookah-2-0-videoclip-649maxresdefault (1)

Je terminerai cette chronique en vous disant que malgré le profond respect que j’ai pour Ol’Kainry et sa carrière, je n’ai pas accroché avec son EP Poneglyphe. Pire, si vous n’avez jamais écouté cet artiste, je vous déconseille vivement de débuter sa discographie par ce projet. Vraiment. En d’autres termes, Poneglyphe est une petite déception, mais je laisserai une chance à son prochain album, en espérant vous offrir un meilleur retour !

olkainry-brooklyn Coup de cœur : Cuirassé 

Coups de blues : Hookah 2.0, Batcho et Mamayé ft. Kango Jack et Kamnouze

Note : 11/20

Tu as aimé cet article et tu veux m’aider à faire vivre ce site ? N’hésite pas à faire un petit don alors !

Malgré des milliers de vues par mois et un plan Premium sur WordPress, je n’ai récolté que quelques centimes après plusieurs mois de travail et de nombreuses heures passées derrière mon écran avec mon petit blog. Du coup, si tu as envie de m’aider à faire vivre ce site tout en me permettant de gagner un peu ma croûte avec, j’ai mis en place ce petit système de dons qui, bien entendu, n’est pas obligatoire. La bise !

€1,00

Publicités

2 commentaires sur “Alors « Poneglyphe », ça vaut quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s