The Saint, le « James Bond » du pauvre

Simon Templar, voleur hors pair surnommé le Saint, se fait engager par un riche banquier pour retrouver sa fille kidnappée. Mais les apparences sont parfois trompeuses (source : Allociné).

« Je pensais avoir tout vu, mais finalement, c’est possible d’encore creuser ». Oui les amis, voilà ma première réflexion au sujet de ce film lorsque le générique de fin de celui-ci défilait. Sincèrement, Kill Ratio à côté de The Saint, c’est du grand cinéma. Le pire avec la phrase que je viens d’écrire, c’est que je suis sérieux. Des effets spéciaux nuls, des acteurs ridicules, une intrigue qui ne tient pas la route et une ambiance désastreuse, voilà The Saint.

Avec un tel film, j’ai une seule question : comment un tel projet a-t-il pu être validé par un studio de production ? Honnêtement, quand je vois qu’un tel film est recommandé par Netflix, j’ai mal à mon cinéma d’action. La décennie 2010′ est décidément une ère bien difficile pour ce genre de cinéma. Mais où est l’héritage des Die Hard & co ? Ce n’est pas parce qu’on nous sert de la m**de qu’on va se mettre à l’aimer du jour au lendemain… Oui, j’ai passé un moment loin d’être agréable devant ce « film ». 

the.saint.2017.1080p.web-dl.dd5.1.h264-fgt___5969e7a168e5a.mp47e98d34838907600f3a2202f5adb0586b670130b

Bien entendu, on a le droit à tous les clichés habituels : le héros péteux, misogyne et riche qui veut sauver le monde, une pseudo histoire d’amour avec son assistante qui lui tourne autour, les répliques nulles où il y a une « recherche » de la punchline toutes les deux minutes et une morale toute pétée et sans véritable sens. Je préfère m’arrêter là, j’ai encore beaucoup de choses à dire, mais je vous sens déjà convaincu par mon propos.

Vous savez ce qui est, à la fois, le plus triste et le plus ridicule avec The Saint ? Le fait que ce soit une version remastérisée totalement bâclée et qui ne devait pas être un film, mais plutôt une série initialement. En effet, le nom de ce film ne vous dit rien ? Et si je vous dis Roger Moore, ça vous parle les amis ? Oui, à la base, The Saint est une série qui date des années 1960′ avec pour acteur principal Roger Moore. Autrement dit, le personnage principal, alias Simon Templar, avait de la gueule. Aujourd’hui, il ferait pâle figure face à Noël Flantier d’OSS 117.

De plus, il faut savoir que cette nouvelle version de The Saint a été tourné, dans sa majeure partie, en 2013, afin de lancer une nouvelle série. Sauf qu’en voyant le désastre arriver, ils ont décidé de tourner de nouvelles scènes en 2015, pour en faire un film sans suite. Pour finalement sortir ce film plus de 2 ans après la fin du tournage. En tant que bon petit investigateur cinéma, j’ai fait mes petites recherches pour vous mes chers lecteurs.

Roger_Moore_The_Saint_1969the_saint_adam_rayner

Mais vous savez ce qu’il y a d’encore pire que simplement faire une nouvelle version totalement ratée ? Inviter Roger Moore en personne, après toutes ces années et sa glorieuse carrière, pour le faire apparaître quelques secondes à l’écran, afin de pas trop froisser les fans de The Saint vu la piètre qualité de ce film.

J’aurai encore beaucoup de choses à vous dire au sujet de ce film, mais je préfère garder mon inspiration pour vous présenter un bon film, au lieu de la mettre au service d’une telle chronique. Que vous ayez connu, vu ou entendu parler de The Saint ou non, restez loin de ce film mes amis, à moins que vous ayez envie d’une bonne migraine.

414819

Tu as aimé cet article et tu veux m’aider à faire vivre ce site ? N’hésite pas à faire un petit don alors !

Malgré des milliers de vues par mois et un plan Premium sur WordPress, je n’ai récolté que quelques centimes après plusieurs mois de travail et de nombreuses heures passées derrière mon écran avec mon petit blog. Du coup, si tu as envie de m’aider à faire vivre ce site tout en me permettant de gagner un peu ma croûte avec, j’ai mis en place ce petit système de dons qui, bien entendu, n’est pas obligatoire. La bise !

€1,00

Publicités

12 commentaires sur “The Saint, le « James Bond » du pauvre

  1. J’en garde pas un souvenir mémorable mais je me souviens pour le coup m’être musé même si en effet, on ne rate rien si on passe son tour. Le véritable problème, c’est que ce n’est pas un film. On nous le vend ainsi pour limiter la casse mais on sent l’épisode pilote d’une série à venir qui au final ne verra pas le jour.
    Après, je n’ai pas encore vu la version avec Kilmer bien que je la possède en dvd mais ce téléfilm aura au moins eu le mérite de me donner envie de la découvrir. Il faudrait que je plonge dedans un de ses jours 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’ose faire un petit jeu de mots facile… au lieu de lire (Source: Allociné), nous devrions plutôt lire (Source: Alluciné). Bref, c’est officiel que je passe mon tour… j’en ai marre de devoir me coltiner ce genre de navet cinématographique… mais bon… à un prochain article !

    Aimé par 1 personne

  3. Salut !
    J’ai beaucoup ri avec le titre de ton article.
    En dehors de cela, je trouve super la manière dont tu demandes une contribution aux personnes qui aiment ton blog et te suivent.
    J’espère que cela portera ses fruits.
    Bonne journée 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s