L’Attaque du métro 123, aussi simple qu’efficace

Walter Garber est aiguilleur du métro à New York. Comme chaque jour, il veille au bon déroulement du trafic, lorsque la rame Pelham 123 s’immobilise sans explication. C’est le début du cauchemar. Ryder, un criminel aussi intelligent qu’audacieux, a pris en otage la rame et ses passagers. Avec ses trois complices lourdement armés, il menace d’exécuter les voyageurs si une énorme rançon ne lui est pas versée très vite. Entre les deux hommes commence un incroyable bras de fer. Chacun a des atouts, chacun a des secrets, et le face-à-face risque de faire autant de victimes que de dégâts. La course contre la montre est lancée… (source : Allociné)

Un thriller explosif avec une confrontation entre Denzel Washington et John Travolta, le tout saupoudré d’une course contre la montre ? Mais dis-dont, ça me botte bien ça. 1h45 plus tard, mon ressenti au sujet de ce film : un pur kiff ! Pardonnez mon langage, mais je trouve que cela illustre parfaitement ce que je pense de l’Attaque du métro 123. C’est direct, c’est cru, c’est de la punchline dans les règles de l’art, c’est du spectacle… Bref, c’est ma came. Alors, en avant pour une nouvelle chronique cinéma !

61672attaquemtro1

Vous n’avez pas vu ce film ? Alors laissez-moi vous présenter 1h45 de pur divertissement ! Non, ce n’est pas un chef-d’oeuvre, ni même un film qui marquera tout une génération, il n’a de toute manière pas la prétention de l’être selon moi. Non, L’Attaque du métro 123, c’est un thriller construit intelligemment, qui n’exige que l’attention de son spectateur, le tout sans prise de tête, mais avec de quoi se prendre la tête. Autrement dit, un film cool. Et ça, ça fait du bien de temps en temps !

PELHAM--4-.jpg

Cependant, au-delà d’être un film qui attire toute ma sympathie, c’est surtout un film qui réunit deux très bons acteurs qui nous gratifient de deux belles performances. D’un côté, un Denzel Washington qui, comme dans Inside Man, endosse une nouvelle fois, avec brio, le rôle de négociateur qui se retrouve, par la force des choses, sur le devant de la scène. De l’autre côté, un John Travolta monstrueux, rendant un personnage qui est à l’origine exécrable, ultra attachant, voir même captivant.

Si ce sont deux performances différentes, elles ont toutes deux un point commun : l’excellence ! Concernant Denzel, vous connaissez mon profond amour pour cet acteur, lui qui berce, encore aujourd’hui, ma connaissance (très superficielle) du cinéma avec des films comme Le Livre d’Eli, Training Day, Inside Man, Un crime dans la tête, The Equalizer, Safe House et bien d’autres films qui m’échappent au moment où je vous écris ces mots.

Par contre, pour Travolta, c’est un petit peu une révélation pour moi : quel charisme ! J’ai beau l’avoir vu dans Pulp Fiction ou encore I am Wrath récemment, je ne le pensais pas capable d’enfiler le costume du grand méchant avec une telle classe. Un coup de cœur qui m’a donné envie de découvrir un peu plus sa filmographie.

L_Attaque_du_metro_12319130137.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Le seul petit hic de L’Attaque du métro 123, à mon humble avis, c’est sa réalisation. En effet, elle correspond trop une époque révolue : celle de la fin de la décennie 2000′, où les jeux de couleurs vives, les musiques électro, les génériques lasers et la sur-utilisation de ralentis pour créer des moments badass étaient monnaie courante. Comme vous vous en doutez, cela peut un peu surprendre lors des premières minutes de visionnage, bien que cela n’empêche pas ce film d’être bon, bien entendu.

Enfin, j’aimerai souligner la façon dont les moments de tension sont exploités et gérés : c’est parfait ! A lui tout seul, ce film est une sorte d’immersion dans une atmosphère irrespirable. Jolie performance d’arriver à garder le spectateur en halène pendant la totalité du film, où même les temps faibles du film sont maîtrisés avec une main de maître.

174cinemoviese9977966f434845407ca663e8dea7c1dmovies-131013-14l-attaque-du-metro-123-2009-15943-896217109

Vous cherchez un film qui sent bon la fumée, le verbe aussi léché que vulgaire ainsi que le petit frisson dans le cou ? Vous êtes à la bonne adresse et je vous conseille ce film. Évitez seulement de prendre le métro après l’avoir vu, vous comprendrez rapidement pourquoi.

Tu as aimé cet article et tu veux m’aider à faire vivre ce site ? N’hésite pas à faire un petit don alors !

Malgré des milliers de vues par mois et un plan Premium sur WordPress, je n’ai récolté que quelques centimes après plusieurs mois de travail et de nombreuses heures passées derrière mon écran avec mon petit blog. Du coup, si tu as envie de m’aider à faire vivre ce site tout en me permettant de gagner un peu ma croûte avec, j’ai mis en place ce petit système de dons qui, bien entendu, n’est pas obligatoire. La bise !

€1,00

Publicités

10 commentaires sur “L’Attaque du métro 123, aussi simple qu’efficace

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s