To the Bone, une vraie lueur d’espoir face à l’anorexie

Ellen a 20 ans et est anorexique. Elle a passé la plus grande partie de sa vie à suivre différents programmes afin de se soigner. Déterminée à l’aider, sa famille l’envoie dans un centre spécialisé dirigé par un médecin non conventionnel. Surprise par les règles du centre et charmée par son nouvel entourage, Ellen va tenter de se reconstruire et s’accepter (source : Allociné).

Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas un fan des drames, encore moins des romances. Alors quand j’ai vu que ce film était un drama romantique, j’ai d’abord plissé les yeux, puis fait une grimace avec ma bouche. Toutefois, j’étais déterminé à regarder ce film afin de voir comment était exploité la thématique de l’anorexie, ayant moi-même vécu une période, heureusement courte, d’anorexie pendant mon adolescence.

Je vais être transparent avec vous : j’ai été très touché par ce film, qui m’a plu du début à la fin. La raison ? Ce film parle de l’anorexie mentale, certainement comme d’autres films avant lui, mais sa particularité est de nous proposer une immersion pendant presque 2h dans le quotidien d’une jeune fille anorexique, aussi bien à travers ses actes que ses pensées, le tout sans tomber dans le « too much » qui peut rapidement devenir gonflant dans ce genre de cinéma. Oui, To the Bone est une véritable réussite à mes yeux. 

to-the-bone-2459220da7ff5ee9888a50c30f079b20251af4c02

De la descente aux enfers à la quête de rédemption, en passant par une histoire d’amour attendrissante, mais pas pour autant niaise, To the Bone a pris le pari de jouer, à l’image d’un Docteur Patch, sur la corde dans la sensibilité et comme ce dernier, c‘est d’une justesse à couper le souffle. Pas de couloir de la mort ni de bisounours, seulement une histoire que n’importe qui d’entre nous aurait/a pu vivre.

Et c’est là que je félicite ce film, et surtout sa réalisation : avec une thématique si tendancieuse, To the Bone a été construit sur un fil, mais il ne se casse jamais la gueule. Au contraire, il monte progressivement en puissance, ce qui démontre un vrai travail d’écriture et u  vrai travail en amont de la part de la réalisation. Pour cela, je tiens réellement à féliciter Marti Noxon, la femme sans qui ce film n’existerait pas puisqu’elle a écrit et réalisé celui-ci. Chapeau bas madame.

TTB_Mingasson_2375.CR2sunblog_tothebone_012317_5

De plus, comment parler de ce film sans parler de ses acteurs ? Commençons par l’actrice principale : Lily Collins (Ellen). Un seul adjectif me vient à l’esprit pour décrire sa prestation : époustouflant. La fille de Phil Collins (oui oui, c’est sa fille, j’étais moi aussi choqué quand je l’ai appris) a du talent : mannequin et écrivaine, ce petit bout de femme allie force et justesse devant la caméra. Endossant parfaitement le rôle d’une héroïne aussi attachante qu’énervante, elle a su sublimer son personnage. Et je ne vous parle même pas des sacrifices alimentaires qu’elle a dû s’infliger pour ce rôle… Bravo, je n’ai rien d’autre à ajouter.

Les autres performances qui m’ont plu, c’est celle d’Alex Sharp (Luke), mais surtout celle de Keanu Reeves (Dr. William Beckham). Dans un film où la distribution est majoritairement féminine, ce sont deux figures masculines pertinentes dans ce film. Alex est dans l’émotion et le partage, Keanu est dans la compassion et le paternalisme. Ayant plutôt l’habitude de le voir dans des rôles principaux de film d’actions, j’ai trouvé ce dernier parfait dans ce rôle secondaire, apportant un vrai petit quelque chose à chaque fois qu’il apparaissait à l’écran. Autrement dit, le choix des acteurs a été le bon.

to-the-bone-lglandscape-1500019463-to-the-bone-netflix-originalApple-iPhone-66s-–-To-The-Bone-2017-2

Ainsi, avec tous ce que j’ai pu vous dire sur ce film, vous vous doutez bien que je ne vous déconseille pas ce film. Je vais même aller plus loin pour une fois : vous devez voir ce film et en parler autour de vous les amis. On ne peut peut-être pas changer le monde avec un film, mais on peut aider son prochain.

Sincèrement, je pense que ce film peut être un guide pour toute une génération qui vit mal avec son corps et son image. To the Bone n’est pas un jugement, mais bien un guide qui donne des réponses et ressemble véritablement à une lueur d’espoir face à un mal qui ronge autant le corps que l’esprit : l’anorexie.

maxresdefault (5).jpg

Tu as aimé cet article et tu veux m’aider à faire vivre ce site ? N’hésite pas à faire un petit don alors !

Malgré des milliers de vues par mois et un plan Premium sur WordPress, je n’ai récolté que quelques centimes après plusieurs mois de travail et de nombreuses heures passées derrière mon écran avec mon petit blog. Du coup, si tu as envie de m’aider à faire vivre ce site tout en me permettant de gagner un peu ma croûte avec, j’ai mis en place ce petit système de dons qui, bien entendu, n’est pas obligatoire. La bise !

€1,00

Publicités

31 commentaires sur “To the Bone, une vraie lueur d’espoir face à l’anorexie

  1. J’ai vu ce film à sa sortie sur Netflix et j’ai adoré! Au début comme toi, je me suis dit que j’avais une appréhension mais comme Lily Collins jouait dedans et que c’est une actrice que j’adore j’ai tenté et je regrette pas du tout! C’est un film hyper émouvant. J’ai une amie qui est anorexique du coup ça m’a beaucoup touché et en plus quand j’ai vu ce film c’était une période où j’allais pas très bien et je mangeais plus du coup ça m’a un peu mis une claque… Je tiens aussi à saluer la performance de Lily Collins car ça n’a pas du être facile pour elle puisqu’il faut savoir qu’elle a connu une période d’anorexie durant son adolescence! Bref, je suis contente que t’aies fait un article dessus! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je veux voir ce film sans plus tarder! Les problèmes alimentaires, je sais ce que c’est et les gens ne se doutent pas à quel point c’est difficile de retrouver une vie normale quand on veut s’aider. J’ai très hâte de voir ça! 😊

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai été très intriguée par ce film à sa sortie, mais, ayant été encore assez récemment dans une sale période d’anorexie, j’avais peur de l’effet qu’il pourrait avoir sur moi et des éventuelles maladresses qu’il pourrait comporter.

    Pourtant je crois que ta chronique a su me rassurer et me donner envie d’assouvir ma curiosité, d’autant que tu as l’air de connaître un peu le sujet.

    Je ne connais pas du tout l’actrice principale, mais voir Keanu Reeves dans un rôle comme celui là, même secondaire, je demande à voir !

    Bref, merci pour ta chronique, j’irais regarder To the bone dès que j’en aurais l’occasion 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis vraiment touché que cela te tente, surtout si tu as vécu une période d’anorexie, c’est pour aider des personnes comme toi que j’ai écris cet article, même s’il risque de faire moins de vues qu’un autre article cinéma parlant d’un film d’action ou d’un film d’horeeur, le but est de donner de l’espoir aux personnes qui souffrent d’un tel mal !

      Je suis passé par là et je comprends ce que c’est, que ce soit le regard des autres, les remarques, son regard dans le miroir ou encore le fait de se sentir exclu de son propre corps. Ce film met un coup de projecteur sur toutes ces thématiques de manière très pure et légère.

      Tu ne seras pas déçu, Keanu est excellent haha !

      Tout le plaisir est pour moi !

      Aimé par 1 personne

  4. Hello, merci pour ton article 🙂 J’ai bien sûr vu passer le film sur Netflix mais j’ai hésité à le regarder…J’avais peur du coup de massue déprimant, qui vous laisse avec une amertume et une tristesse lorsque le film est fini…Est-ce le cas? Ça n’a pas l’air d’après ce que tu écris, mais je préfère demander 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. La scénariste/réalisatrice ainsi que son actrice principale ont malheureusement été touché par cette maladie, ce qui je pense rend le film d’autant plus sincère, vrai, réel et honnête et c’est ce qui fait la force du film. Pour les personnes qui connaissent des gens qui en souffre je trouve que c’est également un film qui fait prendre conscience de plein de choses. La performance de Lily Collins est incroyable!

    Aimé par 1 personne

    1. Oh d’accord, je savais que Lily avait été touché, mais pas la réalisatrice, merci pour l’information, c’est clair que ça donne encore plus de relief au film et je comprends mieux le pourquoi du comment il existe ! Merci pour l’info !

      C’est clair, un magnifique film et une performance de Lily Collins qui est incroyable !

      J'aime

  6. Je n’ai pas vu le film, mais je l’ajoute à ma liste de films à voir. C’est un sujet délicat, et la première pensée que j’ai eu était qu’effectivement, la personne qui a eu l’idée du film et de ce que tu en dis, as su capturer l’essence du problème et le retransmettre, c’est qu’il y a un vécu derrière et qu’elle est passée par là.

    Pour être passée par là (et avoir survolé les différents commentaires), tu parles de « se sentir hors de son corps »; pour ma part c’était l’inverse : grosse toute ma vie, d’un coup se dire qu’on a le pouvoir et le contrôle, et le voir changer comme on le souhaite était grisant. On sait qu’on se détruit, mais le but est plus important que le comment. On constate la souffrance de ceux qui nous entourent, de nous voir comme ça, mais on a même pas conscience (ou on ne veut pas reconnaître) à quel point nous sommes enfoncés.

    Ca a duré un an et demi, une perte de plus de 50kg, « non non tout va bien »; et le corps lâche.

    Je ne le regrette pas, car tout compte fait, c’est une expérience qui pourra servir et même si une personne sur x l’entend et veut se laisser avertir, eh bien ça n’aura pas été pour rien..

    Merci d’avoir évoqué le sujet en tout cas ! (et de passer de temps en temps 😉 )

    Aimé par 1 personne

      1. Ravie de l’entendre 🙂

        Oui, ça commence à dater tout ça, depuis ça va beaucoup mieux !
        On aura toujours des passages à vide, des faux pas etc.. Mais l’important est de regarder droit devant, de s’en relever et de pouvoir mettre à disposition ce que l’on a appris 😉

        Je te remercie !

        Aimé par 1 personne

  7. J’avais lu ton article il y a quelques semaines et il m’avait marqué. Il y a quelques jours une visite chez la diététicienne que je suis allée voir pour prendre du poids (ça changeait un peu 😅) un déclic s’est fait. Je ne niais pas le fait que je sois en sous poids, ça me pèse d’ailleurs, par contre je niais que je ne m’alimentais plus suffisamment. Du coup ça m’a donné envie de relire ton article et de voir le film. Merci à toi d’avoir écrit ça 😉

    Aimé par 1 personne

      1. Merci 🙏🏻 je me fais confiance là dessus. Maintenant que j’en ai conscience et que j’ai décidé de mener ma barque dans la bonne direction ça devrait le faire. Ça sera long et pas facile, mais ça va le faire !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s