Imperium, le digne héritier d’American History X

Nate Foster, jeune recrue du FBI, est chargé par sa supérieure d’infiltrer en tant qu’indic un groupuscule néo-nazi. D’abord réticent, Nate comprend vite que pour mettre en confiance les membres de l’organisation, il doit devenir un des leurs…
Crâne rasé, prétendument vétéran de guerre, le voilà contraint de participer aux débordements racistes et d’adhérer aux discours haineux du groupe. Tiraillé entre sa morale et les impératifs de sa mission, Nate est pris de vertiges lorsqu’il découvre que le groupe prépare une attaque terroriste sans précédent… (source : Allociné)

Oh bordel que c’est bon ! Je vous présente Imperium, avec Daniel Radcliffe en acteur principal, qui est le film qui m’a mis l’une des plus grosses claques cinématographiques de ces derniers mois, voir années. Estomac noué, tension palpable et vives émotions, j’ai passé un très bon moment devant ce film et il est temps que je vous en parle. Décryptage.

imperium.jpg

Pour commencer l’analyse d’Imperium, je tiens à faire mon mea culpa : Daniel Radcliffe n’est pas l’acteur d’une saga, il est un acteur à part entière. Avant de regarder ce film, j’ai toujours considéré cet acteur comme un Robert Pattinson (Twilight), Elijah Wood (le Seigneur des anneaux) ou encore un Mark Hamill (Star Wars), c’est-à-dire des acteurs qui ont fait partie d’un gros succès et qui seront rattachés à vie à celui-ci, à tel point qu’ils tomberont dans l’oubli petit à petit. Je pensais que Daniel Radcliffe faisait partie de ce malheureux groupe, je tiens à dire que je me suis magistralement planté et, qu’après avoir vu Imperium, je veux le revoir dans d’autres films et d’autres rôles.

imperium_danielle_radcliffe_shaving_still_5_h_2016Imperium (1)

Honnêtement, j’ai énormément de choses à vous dire sur ce film, mais il est déjà assez lourd lui-même, de par les thématiques qu’il traite, donc je vais essayer de pondre une chronique/critique claire, simple et efficace.

Poursuivons avec la réalisation, qui est une vraie petite réussite. Une chose marquante à propos de celle-ci ? Le jeu de couleurs dans Imperium : des couleurs vives lors des scènes initiales et finales, des couleurs sombres lorsqu’on se retrouve au beau milieu des sphères néo-nazi. Des couleurs sombres pour des suprémacistes blancs, le paradoxe fait sourire, mais il est intéressant lorsqu’il est mis en relation avec l’histoire d’Imperium.

Concernant les acteurs, outre Daniel Radcliffe (Nate Foster) dont je vous ai déjà parlé, Toni Collette (Angela Zamparo) se débrouille très bien en actrice secondaire qui a un rôle essentiel et j’ai été très touché par la performance de Sam Trammel (Gerry Conway), qui m’a énormément fait réfléchir sur la vision que j’avais des groupes extrémistes.

281143.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxximperium-lg

Je vous rassure les amis, je n’ai pas rejoint un groupe néo-nazi après avoir vu ce film, mais avec Imperium, je comprends désormais mieux ce qui anime les membres de ce type de groupes. Et elle est là, la force principale du film : ce dernier nous propose une immersion dans un monde suprémaciste blanc qui est fait de haine, de propagande, mais aussi de nombreuses personnes qui sont perdues et n’ont pas trouvé leur place, sans pour autant tirer sur ces dernières. Autrement dit, il n’y a pas des gentils d’un côté et des méchants de l’autre dans ce film, il y a par contre une réelle volonté d’aider son prochain et de le comprendre. Un film sans bourrage de crâne, c’est bien plus facile à digérer, non ?

Finalement, c’est certainement ce qu’il y a de plus intéressant dans Imperium : c’est un thriller politique qui ne fait pas de politique. Avec de tels ingrédient, je n’ai pas mis longtemps à faire le rapprochement avec American History X, un classique de la fin des années 1990′ avec Edward Norton dans le rôle du personnage principal (Derek Vinyard), dont Daniel Radcliffe s’est beaucoup inspiré. Ces deux films, au-delà de parler du nazisme et du racisme, ont un point commun majeur : la promotion d’un message de tolérance face à une idéologie violente. Forcément, le succès est au rendez-vous.

57e2749a40a23-e1474460272394-900x540Edward-Norton-edward-norton-146572_800_578

Voilà les copains, ma chronique sur Imperium s’arrête ici, je ne veux pas vous en dire plus, je préfère vous laissez découvrir par vous-même le reste en vous laissant regarder ce film. Si vous êtes sensible (il n’y a pas de mal à ça), je vous invite peut-être à ne pas le voir, car comme son grand frère sorti en 1998, c’est un film dur, fort en tension et très prenant. Pour les autres personnes, je vous le conseille les yeux fermés (enfin pas trop non plus), ce film est une réelle pépite qui n’est pas assez mise en avant et qui mérite qu’on parle plus d’elle. Bon visionnage !

RIL-ep9-Movie-Review-Imperium-Hollywood-White-Supremacy-Neo-Nazi-Entartainment.jpg

Si vous souhaitez acheter ce film, je vous mets un petit lien en dessous de ce paragraphe, c’est un lien sur lequel je touche une petite commission en cas d’achat : 

https://www.amazon.fr/gp/product/B076QJ2FXB/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=B076QJ2FXB&linkCode=as2&tag=lesmilleetu0c-21&linkId=347979c8e2721148289587305158fc25

Tu as aimé cet article et tu veux m’aider à faire vivre ce site ? N’hésite pas à faire un petit don alors !

Malgré des milliers de vues par mois et un plan Premium sur WordPress, je n’ai récolté que quelques centimes après plusieurs mois de travail et de nombreuses heures passées derrière mon écran avec mon petit blog. Du coup, si tu as envie de m’aider à faire vivre ce site tout en me permettant de gagner un peu ma croûte avec, j’ai mis en place ce petit système de dons qui, bien entendu, n’est pas obligatoire. La bise !

€1,00

Publicités

23 commentaires sur “Imperium, le digne héritier d’American History X

  1. Très belle critique sur ce film que je n’ai pas vu, pour changer! J’ai vu par contre celui récent (2018) de Spike Lee qui d’après une histoire vraie, parle d’une infiltration dans le funeste Ku Klux Klan. Très bon film, la tension est palpable, le scénario bien ficelé, et les acteurs excellents. Je n’ai pas bien compris si Imperium est en salle actuellement ou si vous l’avez regardé sur Netflix. dans votre critique, on rentre dans la densité du film, dans son atmosphère et on arrive à mieux percevoir de quoi il retourne. Merci Thomas!

    Aimé par 1 personne

  2. Très bonne critique d’un film que j’ai apprécié. Daniel Radcliffe est un bon acteur qui sait prendre des risques dans ses choix artistiques. Il faut le suivre… Quand au sujet du film, je le trouve bien traité. A découvrir « La Main Droite du Diable », dans la même mouvance avec Tom Berenger

    Aimé par 1 personne

  3. Dingue, Radcliffe rejoint l’école des sorciers néo-nazes ! Effrayant.
    « la promotion d’un message de tolérance face à une idéologie violente. » c’est bien ce qui me gênait principalement dans « American History X », ce gris, cette nuance. Doit-on vraiment faire dans la nuance face à ce type d’idéologie nauséabonde ? Je ne suis pas sûr. Je préfère quand Tarantino les enferme tous dans la salle et fout le feu au ciné 😉 Spike Lee s’en moque lui-aussi très bien, mais plaide à son tour pour une autre cause qui, dans son radicalisme n’est pas forcément plus recommandable.
    Je me dis finalement qu’un petit film comme « un Français », ou bien le trop oublié « made in Britain » d’Alan Clarke, donnaient une idée assez juste de la perte de repères de ces jeunes radicalisés, qu’ils veuillent casser du métèque, comme d’autres du boucher, du skinhead ou du mécréant.

    Aimé par 1 personne

    1. Je vois ce que tu veux dire, en général je n’aime pas non plus quand c’est trop nuancé, quand il n’y a pas pris de position, du moins quand c’es trop « gris » comme tu l’as si bien dit.
      Mais dans ce film, c’est sa force, car il prône la tolérance vis-à-vis des jeunes radicalisés, du moins il y a une volonté de les comprendre et de les aider, et c’est magnifique !

      Même si j’avoue, j’aime bien aussi la version de Tarantino haha…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s